Quelle que soit l’ampleur de son projet, il est indispensable de savoir où se renseigner et à qui s’adresser pour fixer ses choix et dialoguer avec l’homme de l’art. Voici les pistes à suivre pour réaliser ses travaux en toute sérénité.

La forme du toit et le matériau de couverture font partie de notre patrimoine national. Adaptés aux climats de nos provinces, ils s’intègrent dans le paysage et signent une identité régionale. Les toits à forte pente du nord s’accommodent des pluies fines et persistantes, tandis que ceux à faible pente du sud évacuent mieux les rares mais violentes précipitations.

OÙ SE RENSEIGNER AVANT?


Si vous avez un projet de construction ou de rénovation, les coutumes régionales peuvent s’imposer à vous, car les collectivités locales sont là pour les faire respecter. Voyez aussi le cahier des charges de votre lotissement. Afin d’étudier vos possibilité sans avoir l’obligation de recourir à un architecte, vous pouvez obtenir gratuitement des conseils auprès du service de l’urbanisme, de la commune, de la DDE ou d’un architecte du CAUE. Pour une rénovation, vous pouvez aussi solliciter les Maison paysannes de France et la Fondation du patrimoine.

FAUT-IL OBTENIR DES AUTORISATIONS?


Une construction, une transformation ou une modification d’aspect doivent obtenir l’accord des collectivités territoriales (permis de construire, permis d’aménager ou déclaration préalable). Dans tous les cas, le mieux est de s’adresser directement à la mairie, car c’est elle qui fera suivre votre dossier aux autorités compétentes. 

Ces autorisations administratives obligatoires visent à vérifier que vos plans sont en accord avec les règles d’urbanisme local (PLU) et celles de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP). Si votre habitation est hors d’une ZPPAUP mais située à moins de 500m d’un bâtiment classé, c’est l’avis de l’architecte des Bâtiments de France qui prévaudra sur celui de la commune.

LE CAS DE LA COPROPRIÉTÉ?


Votre maison se situe dans une résidence ou votre appartement se trouve sous les toits : tous les travaux entraînant une modification de la toiture et/ou de son aspect nécessitent l’accord de la copropriété. Nous vous suggérons  de valider auprès du syndic le choix de  l’entreprise de couverture.

QUELLES SONT LES CONTRAINTES DE VOISINAGE?


La surélévation de la toiture, la création d’une fenêtre de toit ou d’un balcon ne doivent pas porter atteinte aux droits de vos voisins (vue, intimité…). 

La distance autorisée entre la nouvelle fenêtre et la limite de la propriété contiguë est d’au moins 1.90m en vue plongeante (droit devant vous) et de 0.60m en vue oblique. Si ces distances ne peuvent être respectées, vous pouvez créer un « jour de souffrance » qui laisse passer la lumière sans permettre la vue ni l’aération.

QUAND PRENDRE UN ARCHITECTE?


Il est obligatoire lorsque la SHON (surface habitable + surface crée par l’aménagement des combles) dépasse les 170m². Dans tous les cas, ses conseils et sa connaissance des contraintes administratives permettent d’optimiser un projet.

A lire également